Septembre 2019

  • Le débat fiscal : une passion française

La fiscalité est au cœur du débat politique français, comme l’a montré le grand débat national du début 2019 qui a fait ressortir la fiscalité comme thème principal. Traditionnellement la droite met en avant la baisse des impôts et la gauche la justice fiscale. Les gilets jaunes ont demandé les deux.

Le présent livre montre que si la crise des gilets jaunes a eu comme déclencheur la hausse de la taxe sur les carburants, elle s’explique par une réaction de rejet des Français suite à sept années de hausses continues des impôts (de 2011 à 2018) ayant débouché sur une hausse record de la pression fiscale (les prélèvements obligatoires ont atteint 45,3% du PIB) et une quasi-stagnation du pouvoir d’achat. Elle s’inscrit aussi dans le prolongement des révoltes antifiscales précédentes (poujadisme, CID-UNATI, pigeons, bonnets rouges). Et, paradoxe, la crise des gilets jaunes a commencé au moment même (automne 2018) où les impôts des ménages commençaient enfin à baisser du fait de la mise en œuvre du programme d’Emmanuel Macron (suppression des cotisations salariales maladie et chômage, baisse de la taxe d’habitation pour 80% des foyers).

Il rappelle aussi que ces sept années de hausses d’impôts ont répondu à la nécessité de réduire notre déficit budgétaire qui avait été notamment creusé par les dix années de baisses d’impôts précédentes (de 2000 à 2010). Le premier défi d’Emmanuel Macron sera donc de baisser durablement les impôts (ils devraient baisser de 1,4% du PIB sur le quinquennat), c’est-à-dire de continuer en parallèle à réduire le déficit.

Enfin il explique que la fiscalité est au cœur du pacte démocratique. La démocratie parlementaire se définit historiquement par le consentement du peuple à l’impôt via ses représentants. Or la France connait une grave crise de la démocratie représentative, les Français n’ayant plus confiance en leur classe politique. Le consentement à l’impôt est aussi affaibli par le sentiment qu’ont les Français que notre système fiscal est injuste et que les pouvoirs publics sont trop indulgents envers la fraude et l’évasion fiscale. Or, en réalité, la France se distingue déjà des autres pays par un système fiscal plus redistributif et un arsenal plus élaboré de lutte contre la fraude et l’évasion fiscale. Le second défi d’Emmanuel Macron sera alors de rétablir le consentement à l’impôt dans notre pays.

Ancien haut fonctionnaire au Ministère de l’Économie et des Finances, Dominique Villemot est avocat en droit fiscal au cabinet Villemot-WTS. Auteur de plusieurs ouvrages de fiscalité et de science politique, il est aussi président du think tank Démocratie Vivante.

 

  • Lettre d'actualité WTS Global Value Added Tax Newsletter

La newsletter TVA de WTS du troisième trimestre vient de paraître

Cliquez sur le lien pour consulter le document

 

 

Juillet 2019

  • French Taxation of Inbound Investments

 

Les flux économiques et financiers entre la France et les pays étrangers ont considérablement augmenté ces dernières années. De plus en plus d’entreprises et d’hommes d’affaires étrangers s’impliquent en France, soit directement à partir de leur pays d’origine, soit en créant ou en acquérant une société française.

 

Dans cette optique, il est nécessaire que les entreprises étrangères soient informées de la fiscalité française, qu’elle soit applicable aux entreprises ou aux particuliers.

 

En fait, le droit fiscal français a considérablement évolué ces dernières années afin de rendre la France plus attrayante pour les investissements étrangers.

 

Lire la suite

 

  • Lettre d'actualité WTS Global mobility

 

Le réseau WTS Global, dont notre cabinet est le représentant français, a développé une forte expertise en fiscalité de la mobilité internationale. Il vient de publier sa première lettre d’actualité, WTS Global mobility newsletter.

 

Lire la suite

Mars 2019

  • Un article de Dominique Villemot paru dans Les Echos (21 mars 2019) : Pour un moratoire fiscal

 

Les Français viennent de subir sept années de hausses d'impôts. Dominique Villemot propose que d'ici à 2022 il ne soit plus procédé à aucune augmentation d'impôts d'Etat ni à aucune augmentation de cotisations sociales.

 

Lire la suite

Janvier 2019

  • L’arrêté des comptes 2018

 

Notre fascicule annuel qui reprend les principales questions d’actualité fiscale que les entreprises doivent avoir à l’esprit au moment où elles arrêtent leurs comptes 2018, calculent leur charge d’impôt et préparent leur liasse fiscale est disponible.

 

Cliquez sur l'image pour obtenir un exemplaire du document

Mai 2018

 

Dans le cadre du Think Tank Démocratie Vivante, Dominique Villemot analyse le projet de révision constitutionnelle d’Emmanuel Macron en le mettant en perspective avec les soixante ans de la Ve République.

 

Au-delà de l’analyse des trois objectifs du projet de loi :

 

  • Renforcer l’État de droit en rendant le parquet indépendant et en soumettant les ministres aux tribunaux de droit commun,
  • Démocratiser nos institutions par l’introduction d’une dose de proportionnelle dans l’élection des députés et,
  • Rendre nos institutions plus efficaces avec la réduction du nombre de parlementaires et la limitation du cumul des mandats dans le temps,

 

Dominique Villemot avance quatre propositions :

 

  • Porter à 25 % la part des députés élus à la proportionnelle mais en retenant le même scrutin que pour les municipales ;
  • Permettre le vote de certaines lois en commissions ;
  • Renforcer les missions du CESE ;
  • Constitutionnaliser la loi Larcher qui oblige le gouvernement à proposer une négociation aux partenaires avant le dépôt d’un projet de loi portant sur le droit du travail ou la formation professionnelle.
  • La Fiscalité du Secteur du Luxe

 

Mise à jour du fascicule « La Fiscalité du Secteur du Luxe » qui reprend les principales questions fiscales spécifiques au secteur du luxe est disponible.

 

Cliquez sur l'image pour demander l'envoi  d'une copie du document.

Janvier 2018

  • 25 janvier 2018 ; Article de Dominique Villemot paru dans la Revue de Droit Fiscal

La réforme du régime de faveur des fusions : un grand bond en avant, mais pas une révolution culturelle.

 

Un article de Dominique Villemot paru dans la Revue de Droit Fiscal  (n°4 – 25 janvier 2018)  - Lexisnexis

 

Dominique Villemot revient sur une des mesures fiscales des lois de finances 2018 , la réforme du régime de faveur des fusions et ses conséquences.

 

 

Lire la suite

  • L’arrêté des comptes 2017

 

Notre fascicule annuel qui reprend les principales questions d’actualité fiscale que les entreprises doivent avoir à l’esprit au moment où elles arrêtent leurs comptes 2017, calculent leur charge d’impôt et préparent leur liasse fiscale est disponible.

 

Cliquez sur l'image pour obtenir un exemplaire du document

 

Octobre 2017

  • Tribune - Crédits d'impôt étranger et droit constitutionnel : le sujet n'est pas épuisé

La décision du 28 septembre 2017 n° 2017-654 QPC, Sté BPCE, a déclaré conforme à la Constitution l’impossibilité de reporter en avant les crédits d’impôt étrangers qu’une société française n’a pas pu imputer du fait de son résultat déficitaire.

 

Pour Dominique Villemot, le débat n’est pas terminé et le sujet reviendra devant le juge.

 

Lire la suite

 

  • Rapport de gestion : nouveau format de présentations des informations sur le gouvernement d’entreprise, réorganisation des obligations d’information, allègement et clarification des obligations pour les petites entreprises, nouveau dispositif de reporting extra-financier, Marie Supiot vous livre son analyse des nouvelles dispositions.

Deux ordonnances et deux décrets publiés cet été modifient les dispositions du Code de commerce relatives au contenu du rapport de gestion des sociétés, s’agissant en particulier des informations sur le gouvernement d’entreprise et du reporting extra-financier.

 

Lire la suite

 

Juillet 2017

  • Notre fascicule qui résume les principales règles de l’imposition des investissements étrangers en France est disponible – mise à jour 2017.

 

Les flux économiques et financiers entre la France et les pays étrangers ont considérablement augmenté ces dernières années. De plus en plus d'entreprises étrangères et d’investisseurs étrangers interviennent sur le marché français, soit directement à partir de leur pays d'origine, soit en créant ou en acquérant une société française. Il est nécessaire, à cet égard, que les entreprises étrangères soient au courant de la fiscalité française, qu'elle soit applicable aux entreprises ou aux particuliers. Le droit fiscal français a évolué considérablement au cours des dernières années, afin de rendre la France plus attrayante pour les investissements étrangers.

 

Cliquez sur l'image pour obtenir un exemplaire du document.

 

Juin 2017

  • Les décisions QPC ont-elles un effet rétroactif ? Un article de Dominique Villemot paru au Feuillet Rapide FR26/17  - Editions Francis Lefebvre

 

Dominique Villemot revient sur la question de savoir quel est l’effet dans le temps des décisions QPC et de l’intérêt pratique très important pour les contribuables.

 

Lire la suite

 

Avril 2017

 

  • Le Cumul des sanctions fiscales et pénales est constitutionnel mais encadré

 

Le Conseil constitutionnel par deux décisions QPC n°2016-545 et 2016-546 du 26 juin 2016 déclare conforme à la constitution le cumul de sanctions pénales et administratives à l’encontre des mêmes personnes et pour les mêmes faits sous conditions toutefois d’importantes réserves d’interprétation spécifiques à la matière fiscale. Non bis in idem n’est pas français. Dominique Villemot dans un article paru à la revue GFP n°2-2017 revient sur ces deux décisions et les enseignements pouvant en être tirés quant à la portée du principe non bis in idem.

 

Lire la suite

  • Le verrou de Bercy n'a pas sauté

 

Le Conseil constitutionnel dans une décision QPC n°2016-555 du 22 juillet 2016  déclare conforme à la constitution la subordination de l’exercice des poursuite pénales en cas d’infraction fiscale à une plainte de l’administration après avis conforme de la Commission des infractions fiscale. Retrouvez l’analyse de Dominique Villemot des motifs pour lesquels « le verrou de Bercy » n’a pas sauté.

 

Lire la suite

© 2001-2019 Villemot,WTS Tous droits réservés.

  • ▼